NOS PROJETS

Engageons nous

dès aujourd’hui

pour l’avenir !

PROJET 1

Gestion raisonnée des déchets du village d'Ampangorina

OBJECTIFS

34 000 € d'investissement​

5000 € de frais de fonctionnement annuel​

Lancé en mars 2020

mise en place 5 mois​

En l'attente de l'obtention du terrain

et des financements du bailleur

en Résumé

A Nosy Komba, comme dans la majorité de Madagascar, il n’existe aucune gestion raisonnée des déchets.
Pour une population de 2 195 habitants, il est estimé une production de 800kg de déchets par jour pour l’ensemble du village dont plus de 500kg de déchets verts. Actuellement les déchets sont brûlés, jetés dans la mer ou déposés dans une décharge à ciel ouvert non gérée derrière le village.

Le projet propose la mise en place d’une collecte journalière avec une charrette à zébu afin d’emmener les déchets dans le centre de traitement. Là ils seront triés, les plastiques seront incinérés et les déchets verts mis en compost afin d’être donnés aux planteurs de l’île.

Le projet est construit avec le village consulté lors de réunions publiques et représenté par un comité de gestion bénévole. Le budget de fonctionnement qui comprend le salaire de 3 employés sera financé par des taxes appliquées par ménage , aux touristes et aux opérateurs.

PROJET 2

Ferme école en agroforesterie

OBJECTIFS

34 000 € d'investissement​

30000 € de frais de fonctionnement annuel

Lancé en mars 2020

mise en place 5 mois​

En l'attente de l'obtention du terrain

et des financements du bailleur

en Résumé

A Madagascar avec une population rurale majoritaire, des dégâts environnementaux conséquents et une natalité importante la capacités de relever les grands défis environnementaux et humains du 21ième siècle seront les seuls garant d’un développement durable.

Pour y parvenir il faudra se tourner vers des techniques agricoles innovantes, pérennes, économiquement applicable et durable : l’agroforesterie et l’agriculture intégrée. Ces techniques peu onéreuses à mettre en place sont aussi assez complexes et demandent de reconsidérer dans la globalité et depuis les bases les systèmes agricoles traditionnels qui ne peuvent plus aujourd’hui être productifs et durables.

Dans ce contexte la base d’un changement est l’éducation, la formation des acteurs ruraux. Ainsi développer une ferme modèle qui dispense des formation techniques en agroforesterie intégrée est une priorité pour restaurer des écosystème dégradé et répondre aux défis du développement durable.